Rub’Actu : arrêtons de nous voiler la face.

Bon, à moins d’être resté dans une grotte ces derniers jours, vous avez dû entendre parler de la polémique concernant Monsieur Julien Odoul, Président du groupe RN Bourgogne Franche-Comté qui, lors d’un conseil régional le vendredi 11 octobre, a demandé à une accompagnatrice scolaire musulmane portant un voile d’enlever son « couvre-chef ».

Depuis, les réseaux sociaux, dont Twitter, sont devenus un champ de bataille idéologique, chacun s’insultant d’islamiste, de fasciste et de bien d’autres joyeusetés.

Alors, juridiquement, qui a tort et qui a raison ? Et bien, c’est assez complexe ; en tout cas, bien plus que ne le laisse penser nos médias bien-aimés … Avant tout, je ne suis pas juriste. Cependant, voici une décision officielle de la cour d’appel de Lyon concernant justement une problématique similaire et qui a été lu en séance publique le 23 juillet 2019.

Nous pouvons y lire ceci :

« contrairement à ce que soutiennent les requérantes, la décision qu’elles critiquent n’a ni pour objet, ni pour effet, d’édicter une interdiction générale faite aux mères portant le voile de participer à l’ensemble des activités scolaires, mais doit être regardée comme se limitant à rappeler que l’exigence de neutralité imposée aux parents d’élèves ne trouve à s’appliquer que lorsque ces derniers participent à des activités qui se déroulent à l’intérieur des classes et dans le cadre desquelles ils exercent des fonctions similaires à celles des enseignants. »

De plus, voici une vidéo d’une chaîne Youtube qui se nomme  » Attilio le Barbant – Politique de Droit » qui a effectué une vidéo spécialement pour « l’événement ». Je vous invite à la regarder, elle est particulièrement intéressante et vous apprendrez à qui vous devez, en partie, la soumission de la laïcité sur la question des accompagnatrices scolaires.

Julien Odoul et sortie scolaire au conseil regional : port du voile était-il légal ? [Laïcité]

Mais revenons à l’intervention de Monsieur Odoul durant le conseil régional.
En premier lieu je la considère comme étant légitime, justifiée et nécessaire. Toutefois, la manière à laquelle il s’y est pris est, selon moi, brusque et a desservi non seulement sa cause mais aussi les français de toutes confessions religieuses qui luttent contre la radicalisation et l’islamisation de la société française en les faisant passer pour des personnes haineuses, intolérantes et capricieuses.

Ce que je vais dire ici, est personnel et n’engage que moi, à chacun d’effectuer son avis sur la question. Cependant, il aurait été préférable que :

  • Monsieur Odoul s’adresse directement à la personne concernée, à savoir l’accompagnatrice voilée plutôt qu’à la Présidente de la région BFC, Madame Marie-Guite Dufay.
  • Monsieur Odoul demande à cette femme quelle enlève son voile, par respect pour le principe de laïcité et de neutralité mais aussi en signe de respect et de solidarité aux victimes des attentats du 03 octobre à la préfecture de Paris et à leurs proches en rappelant que, lors de l’attentat antimusulman qui s’est déroulé à Christchurch en Nouvelle-Zélande, les non musulmans ont porté spontanément le voile dont Madame Jacinda Ardern, Première Ministre du pays.
Les Néo-Zélandaises portent le voile en solidarité aux victimes des attentats de Christchurch – l’Obs

Pourquoi cela aurait-il été mieux, selon moi, de demander de cette manière et avec cet argument ? Simplement, parce que cela aurait été une marque de respect que de s’adresser à la personne directement et non en passant par l’autorité d’une personne intermédiaire.
De plus, de cette manière, il oblige ladite femme voilée à lui répondre directement sans se cacher sous le statut de la victimisation.
Ensuite, avec cette justification, Monsieur Odoul aurait réuni un plus grand nombre d’approbations en ce qui concerne sa demande.
En outre, il aurait avancé un argument moral, de politesse et de bienséance que cette accompagnatrice voilée aurait eu bien du mal à contrecarrer légitimement ET moralement. Or, ici, c’est tout le contraire ; au lieu d’être vue comme une personne égoïste faisant passer sa foi religieuse avant la laïcité et le respect envers les victimes des attentats, elle est vue comme une « victime » du fascisme, de l’extrême droite et deviens l’étendard des associations de lutte contre la haine « antimusulmane ».

Parce que ne soyons pas dupes ! Ne trouvez-vous pas que cette polémique apparaît à un timing parfait ? Souvenez-vous, il y a moins d’un mois il y avait eu un autre scandale concernant, justement, les accompagnatrices scolaires voilées … Oui, les affiches de la FCPE (Fédération des conseils de parents d’élèves).

Et savez-vous à quel but était destiné cette affiche ? Elles étaient utilisées à l’approche des élections des représentants des familles qui devaient se tenir dans tous les établissements publics, le … allez devinez … le 11 et 12 octobre 2019 ! Étrange que ce soit le vendredi 11 octobre que ce soit déroulée la fameuse polémique au conseil régional de BFC !

Bien entendu, tout ceci est le fruit du hasard et n’est que pure coïncidence. D’autant plus, lorsqu’on apprend via un article datant du 11 octobre du journal Le Parisien qu’il y a : « Un désintérêt de plus en plus flagrant dans le secondaire, où 4 % des sièges ne sont pas pourvus. Ce taux grimpe même à 30 % en lycée professionnel. Autre signe de cette désaffection croissante : la participation au vote. Alors qu’au primaire près de la moitié des parents (47 %) ont mis un bulletin dans l’urne l’an dernier, ils n’ont été que 22 % à le faire au collège et au lycée. C’est dix points de moins que 25 ans plus tôt.« 

Je ne sais pas pourquoi mais je pense que, entre l’affiche polémique de la FCPE et le scandale de l’accompagnatrice voilée au conseil régional, le coup de pub a dû être fantastique pour lesdites élections ainsi que pour la promotion du voilement des femmes musulmanes et des associations qui encensent ce type de pratique identitaire, et donc discriminatoire. Si vous vous dites que c’est du conspirationnisme sachez, premièrement, que je n’affirme rien, je constate tout simplement et, deuxièmement, c’est devenu une spécialité pour les minorités que d’effectuer la publicité de leurs associations et revendications en créant des polémiques où ils se font passer pour des victimes.

Rappelez-vous les polémiques concernant le burkini qui ont fait couler beaucoup d’encre durant toute la période estivale de cette année comme des précédentes.

Sans oublier, et toujours concernant la polémique du burkini ainsi que l’instrumentalisation du statut de « victime » à des fins communautaristes et islamistes : le cas « louzlapoetesse ».

Visiblement l’argument des « enfants » semble être leur spécialité comme en témoigne cette partie du tweet :  » J’explique comment à ma nièce de 4 ans que je peux pas l’emmener à Aqualand pcq je suis musulmane ? » ainsi que l’image, ci-dessous, de propagande émotionnelle qu’utilise le CCIF afin de faire compatir dans les chaumières le cas de l’accompagnatrice scolaire.

La victimisation à outrance des femmes et des enfants semble être le pattern de ces associations islamistes ou, a minima, communautariste …

Ah et pour les personnes qui disent que le voile n’est qu’un bout de tissu, qu’il n’ a rien de politique, je vous laisse apprécier le tweet suivant.

Et devinez qui est cette Louzlapoetesse. C’est … (roulement de tambour) une bénévole du CCIF (le collectif contre l’islamophobie en France) …

Et vu que nous aimons les coïncidences, continuons. Qui est-ce qui « mandate ses avocats » afin de porter plainte et « d’assister » l’accompagnatrice voilée qui aurait été « victime » de Julien Odoul ? Je vous le donne en mille, le CCIF …

Je ne serais guère étonné d’apprendre que la soit-disant « victime » du RN ne serait autre qu’une militante, bénévole ou employée, de près ou de loin, au CCIF ou à une autre association communautariste …

Mais il nous faut reconnaître que la stratégie de la victimisation fonctionne. Les médias qui se prétendent « progressistes » parlent « d’agression », « d’humiliation », relayant allègrement le désormais célèbre « il a détruit ma vie » (comme quoi, il lui en faut peu …). Quant aux « personnalités », ravies de faire parler d’elles, elles n’hésitent évidemment pas à condamner l’acte via une tribune du journal Le Monde où nous pouvons lire : « 90 personnalités, parmi lesquelles Omar Sy, Céline Sciamma ou Christine Delphy, demandent à Emmanuel Macron, dans une tribune au « Monde », de condamner l’agression d’une accompagnatrice scolaire voilée. »
Comme si leur avis avait une quelconque importance … Sachez ceci : lorsqu’une « personnalité » commence à sortir de son rôle « d’artiste » ou, plus largement, de son domaine d’expertise lors d’une polémique afin de s’attirer, entre autres, de la visibilité et de l’argent, n’oubliez jamais que ce sera toujours bon à être jeté à la poubelle des opinions inutiles. Un peu comme lorsque Leonardo Dicaprio vient vous parler d’écologie après un weekend en mer sur son yacht personnel …

Quant au CCIF, en ce moment c’est la gloire ! Entre la polémique de l’accompagnatrice voilée, le burkini, l’instrumentalisation du succès de Monsieur Zemmour, les différentes affaires concernant le voile et les quelques agressions présupposées antimusulmanes, le CCIF ne fait que grossir ses rangs d’adhérents, de sponsors et gagne ainsi, chaque jour, un plus grand pouvoir d’influence au sein des communautés mais aussi en politique.
Et si vous ne vous représentez pas encore le danger que représentent le CCIF – CCIB ainsi que les autres associations, organisations et collectifs islamistes et/ou communautaristes, je vous présente un simple et tout petit exemple parmi tant d’autres ci-dessous :

Séminaire adressé aux imams et conseillers islamiques reconnus ayant pour thème « La radicalisation des jeunes : radicalisme et méthodes de recrutement ».

En résumé, tout ce scandale concernant l’accompagnatrice voilée au conseil régional me semble être advenu à un moment particulièrement propice pour le FCPE, le CCIF et d’autres associations communautaristes diverses …

Ah, et si le CCIF et leurs semblables lisent cet article, je tiens à leur dire ceci :

C’est pas tabou …

Monsieur Odoul semble donc avoir été le dindon de la farce et n’a fait, en réalité, que participer à la considération victimaire de ces femmes musulmanes. Toutefois, il est loin d’être perdant – tout comme le parti qu’il représente – dans cette affaire parce que, grâce à cette polémique, il est sorti de l’ombre de « l’anonymat » et a dû gagner un grand nombre de nouveaux adhérents à son profil professionnel et, in fine, à son électorat, ce qui est, vous en conviendrez, pratique à six mois des élections municipales.
N’oublions pas, par ailleurs, que depuis le début du scandale, on ne parle plus de la loi « bioéthique » concernant la PMA (et la GPA) ni de l’attentat à la préfecture de Paris comprenant la problématique des policiers et agents des forces de l’ordre radicalisés ou bien encore des incendies de Rouen comme de Villeurbanne et de leurs conséquences pour la population …
Comme le prônait si bien Machiavel « Divide ut regnes » (divise, afin de régner).

En réalité, les vrais perdants sont, comme toujours malheureusement, les citoyens français qui n’ont rien gagné à part le fait d’être considérés, entre autres, comme des soit-disant fascistes, des gens qui seraient haineux et intolérants. En outre, ils verront plus que probablement l’islamisation de leur société gagner du terrain et vivent probablement le début de la fin de la laïcité au profit d’un islam communautariste de plus en plus conquérant.

Je souhaite à mes amis français et à la France dans son ensemble bien du courage parce que leur principe de laïcité, de liberté, leurs lois, leur démocratie et leur morale (chrétienne) sont instrumentalisés par des forces terriblement obscures et opportunistes qui risquent de plonger ce grand pays à l’Histoire illustre dans une ère bien sombre …

Liberté de Pensées

Sources :

Conseil régional scandale femme voilée VS Odoul :

Burkini :

Sortie scolaire FCPE :

Cour administrative de Lyon :

CCIF – Louzlapoetesse :

Exécutif des musulmans de Belgique :

Tweeter :

Image d’illustration :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close