Rub’Actu : Halloween et les fragiles

Sommaire :

  • Introduction
  • Les polémiques et critiques
  • Sécurité et conseils
  • Petites propositions pour passer une bonne soirée

Introduction :

Haaa nous y voilà, les fêtes chrétiennes et de fin d’année … Un moment important dans nos sociétés occidentales où nous nous réunissons tous ensemble, où nous oublions nos peines et célébrons les fêtes auprès des personnes que l’on aime sous les lumières des sapins, où nous nous échangeons des cadeaux, ces moments délicieux où nous nous déguisons en toute insouciance et sommes traités de racistes, où nous nous rendons dans des marchés de Noël buvant des vins chauds tout en évitant les camions conduits par des « déséquilibrés » se revendiquant d’une religion « d’amour, de paix et de tolérance » dans l’espoir de nous écraser. Bref … les fêtes de fin d’année.

Vous l’aurez compris, c’est dans un esprit festif que j’ai décidé de rédiger cet article qui traitera, en premier lieu, de Halloween et des attaques dont cette fête fait l’objet.
Parce que oui, tout comme nous voyons les chocolats et déguisements apparaître dans les rayons de nos magasins préférés, il en est de même pour la sortie des polémiques promues par les envieux et pseudo-victimes professionnels de nos sociétés modernes qui ne tarderont pas, si ce n’est déjà fait, à se plaindre de cet événement festif ou, plus généralement, à tout ce qui touche de près ou de loin aux traditions occidentales.

Ne vous inquiétez pas, noble lecteur, je ne vais pas vous embêter avec tout l’historique et origine de Halloween, cela n’est pas l’objectif de cette rédaction.

  • Les polémiques et critiques :

Mais revenons-en à nos pseudo-victimes et envieux ; de quoi pourraient-ils se plaindre me direz-vous ?
Premièrement, je demanderais plutôt de quoi ne se plaignent-ils pas … Mais passons, regardons ensemble les « raisons » de leurs gémissements.

Voyez-vous, le problème à Halloween, ce n’est pas les bonbons et le risque de caries, de diabète ou de prise de poids … Ah flûte ! Je viens d’effectuer de la « grossophobie » ; mais ne vous inquiétez pas, cher lecteur, j’irai me repentir juste après ces écrits.
Non, le vrai problème, c’est de vous assurer que le costume que vous porterez ne soit pas « offensant » … Oui, nous en sommes là.

Mais si, je vous assure, ami lecteur, au XXIème siècle, après les révolutions civiles, les ravages de la peste, les invasions barbares, après les empires romain et bonapartiste, après la première et la seconde guerre mondiale, et autres formes d’horreurs ou de grandeurs, nous en sommes arrivés au stade où des individus se sentent offensés par un costume ou un maquillage que vous pourriez porter … On appelle cela le « progrès ». Comme quoi, tout est relatif …

Parce que oui, nous vivons dans une société tellement fantastique que, demander à une personne « de quel pays elle vient » est devenu une agression raciste. Alors, évidemment, imaginez, si vous, individu « blanc », osez vous déguiser en un acteur d’origine africaine ou en un amérindien …

« L’horreur ! Quasiment le nazisme »

Mais passons, je m’en vais prendre mes comprimés de « Tolérance 500 mg » et nous pourrons nous plonger ensemble dans ces inepties.

Alors commençons, voici un passage de l’article du site « tonpetitlook.com » qui parle justement du sujet, à savoir quels sont les costumes et maquillages que l’on ne pourrait plus utiliser pour la fête de Halloween.
La rédactrice nous écrit donc ceci : « Assurez-vous toujours que votre costume ne soit pas basé sur le dénigrement, la ridiculisation, la violence ou tout autre propos ou comportement qui dévalorisent autrui, son identité, son genre, son apparence, son orientation sexuelle, son origine, sa culture, sa race, sa condition physique et/ou mentale. »
Et ben, on sent tout de suite l’esprit festif de cette personne et l’embarras du choix qu’il nous reste pour nous amuser, ou pas.
Je ne perdrai pas davantage de temps sur cet article que je vous invite tout de même à lire (si vous souhaitez rire un bon coup), je vais simplement citer les différents points qu’elle énumère.

Nous avons donc :

  1. Les différentes cultures, religions, origines et races des personnes ne sont pas des déguisements.
  2. Les identités de genre ne sont pas des déguisements.
  3. Les orientations sexuelles ne sont pas des déguisements.
  4. Ne faites pas preuve de psychophobie.
  5. Ne faites pas preuve de grossophobie.
  6. Ne faites pas preuve de putophobie.
  7. Tous les personnages historiques/réels/fictifs aux comportements et propos problématiques sont à proscrire.

Psychophobie : c’est une forme de discrimination et d’oppression à l’encontre de personnes qui ont ou sont censées avoir un trouble psychique ou une autre condition mentale stigmatisée. Les victimes en sont les personnes catégorisées comme souffrant de troubles psychiques.
Putophobie : attitude de mépris ou d’hostilité à l’égard des personnes prostituées.

Vous vous dites, ça va, c’est pas bien grave, ce n’est pas une obligation mais, détrompez-vous, parce que cela devient, au sein de certaines universités comme en d’autres lieux, une véritable obligation pouvant être, plus ou moins, sévèrement réprimandée si elle venait à ne pas être respectée.

Il faut désormais respecter un protocole pour se déguiser à Halloween. Rien que ça … Qu’est-ce que ce sera dans dix ans …

Il y a concernant cette doctrine victimaire toute une propagande qui est effectuée et cela ne date pas d’aujourd’hui, on peut par exemple observer la campagne effectuée en octobre 2011 par une organisation étudiante de l’université de l’Ohio aux USA où l’on pouvait voir ces affiches :

Bien entendu, pour souligner l’absurdité de cette campagne, internet ne s’est pas privé de parodier avec un talent certain cette mascarade soi-disant « antiraciste » et « progressiste ».

Le pire étant que j’ai parfois eu du mal à distinguer les caricatures des véritables affiches tant l’idée de base est saugrenue.

Vidéo en anglais de la chaîne « Amazing Atheist » concernant la campagne « We’re a culture, not a costume »

N.B. : si vous le souhaitez, j’ai déposé une flopée d’exemples concrets de polémiques en rapport à cette thématique du déguisement et du maquillage durant Halloween dans les sources en bas de page.

Il y a tout de même des paradoxes, mais je ne vais pas m’étaler et démonter chacun des caprices évoqués.
Toutefois, on peut légitimement en venir à se demander si les progressistes ne sont pas des serpents qui se mangent la queue.
En effet, ils tannent leurs pairs avec leur « vivre ensemble » mais refusent que chacun puisse s’approprier, échanger, mélanger les différentes cultures constituant ou non la société au sein de laquelle ils vivent. N’est-ce pas pourtant ce que désirent si ardemment les défenseurs d’une société « multiculturelle » ? Parce qu’une société où l’on ne peut pas s’approprier la culture des autres membres et où chacun doit rester enfermé dans sa culture n’est pas une société multiculturelle mais une société sectaire et communautaire. Mais cela serait oublier que ce genre de protocole n’est réservé qu’à une ethnie, la race des blancs.
En effet, une personne noire peut se grimer en blanc mais non l’inverse. C’est la justice et l’égalité vue par le spectre de la gauche qui, considérant de manière unanime et absolue les « blancs » comme étant de vils oppresseurs privilégiés, obligent ces derniers à devoir accepter des traitements discriminants, liberticides et injustes par « morale » et pour ne pas « offenser » des minorités qui ne sont plus si minoritaires que ça …
De plus, seuls des communautaristes et des personnes faibles s’estiment blessés par des costumes parce que, étrangement, beaucoup de personnes provenant des populations noire, arabe, asiatique ou autres ne se sentent pas offensées et considèrent cela comme faisant partie du concept non seulement de Halloween mais aussi, plus généralement, du rôle d’un déguisement. Bref, se sont des personnes intégrées, matures qui savent effectuer la différence entre de l’humour et une agression.

Nous avons donc des personnes (souvent) blanches (mais pas que) qui, sous prétexte de ne pas effectuer de racisme, empêchent les cultures de s’intégrer les unes aux autres et donc, de supprimer les frontières entre nos différences, empêchant, de ce fait toute intégration. D’ailleurs, une preuve supplémentaire que les véritables racistes et despotes sont les progressistes est donnée par l’article du site « tonpetitlook.com » dont je vous parlais plus haut.
Vous constaterez que la rédactrice souhaite imposer aux gens comment s’habiller pour ne pas être soit-disant « raciste » mais utilise sans complexe le terme « race » au sein, notamment, de cette phrase :
« Assurez-vous toujours que votre costume ne soit pas basé sur le dénigrement, la ridiculisation, la violence ou tout autre propos ou comportement qui dévalorisent (…) la race (…) ».
Avouez que c’est particulièrement cocasse …

Et dire qu’il n’y a pas encore si longtemps, le simple fait de considérer l’existence de « races » était en soit raciste …

Mais du coup Maude , de quelle race suis-je ? Caucasoïde ? Et mes amis noirs à quelle race appartiennent-ils ? Les congoïdes ?
Je n’ai rien contre le fait de l’existence de races, nous pouvons en discuter sans problème, mais, peut-être, faudrait-il te mettre d’accord à ce sujet avec tes amis de « gauche », les « antiracistes », les universités, les politiques et les différentes communautés que tu prétends défendre parce que je ne suis pas sûr qu’ils partagent forcément ton opinion sur la question …

Comme le disait si bien Luc de Clapiers Marquis de Vauvenargues : « Le prétexte ordinaire de ceux qui font le malheur des autres est qu’ils veulent leur bien. »

Mais du coup, pour en revenir aux costumes, n’y-a-t-il aucun risque que quelqu’un se sente offensé si je décidais de me déguiser en :

  • poule, cela pourrait être jugé sexiste non ?
  • en capote, après tout, cela pourrait être offensant pour les personnes stériles ou dont les parents n’ont pas désirés la naissance.
  • en ET ou autre alien ? Je risquerais d’offenser les étrangers étant donné qu’en anglais le terme « alien » désigne tout autant un extra-terrestre qu’un « étranger » …
  • en Pinocchio ? Cela pourrait offenser les mythomanes et donc être de la « psychophobie » …

Et si je décidais de :

  • accompagner mon déguisement d’une peluche représentant un chat noir est-ce offensant ? Car n’oublions pas que les chats ont été persécutés à une certaine époque étant donné qu’ils étaient associés aux démons ; je pourrais donc offenser les chats, les spécistes et animalistes …
  • me déguiser en femme ? Va-t-on me faire passer un test pour s’assurer que je suis une personne transsexuelle ou une drag queen ? N’est-ce pas intolérant pour ces personne-là ? A moins que cela ne soit le seul jour où il leur est interdit de se travestir …

Il y aura toujours une personne offensée, une « victime ».
De plus, contrairement à ce que prétendent ces individus bien-pensants, le statut de « victime » et « d’oppresseur » n’est pas définitif, absolu ni propre à une ethnie, nous sommes tous des victimes comme nous sommes tous des oppresseurs et ce, peu importe notre ethnie, religion, culture, couleur de peau, etc.
Enfermer des individus et décider arbitrairement de les caser dans des catégories en fonction du groupe présumé dont ils feraient parties est tout sauf du progrès ou un bienfait social.
Toutefois, cette question aura sa place dans un article futur dont cela sera le sujet principal ; je tiens à conserver ma bonhomie en ces jours de fêtes.

Où sont passées les années 70 à 80 où l’on disait « interdit d’interdire » ? L’image de la gauche prend, chaque jours davantage, l’apparence d’acariâtres tyrans. Vive le progrès comme on dit.

La question se pose donc ainsi : la majorité autochtone, doit-elle niveler vers le bas sa liberté d’être, de paraître, de créer, doit-elle brider ses plaisirs, ses goûts et dénaturer sa culture, ses traditions, ses fêtes pour les revendications d’une minorité présumée ?
Dans un certain sens, cela ressemble véritablement à une forme de colonisation.
En effet, la population autochtone devrait se soumettre, s’interdire des libertés alors que ces dernières seraient autorisées aux colons actuels ou, si vous préférez, aux « minorités » ? Colons dont les outils d’asservissement seraient l’instrumentalisation de la loi, le détournement de la morale, la propagation d’une idéologie victimaire, un révisionnisme tant historique que linguistique, le poids démographique (de plus en plus conséquent) ainsi, qu’entre autres, le harcèlement effectué par des collectivités, associations et organisations.
Dans le cas où vous souhaiteriez réellement continuer à nier le phénomène « d’envahissement », de « grand remplacement » imposé aux peuples occidentaux, je vous conseille, personnellement de changer de stratégie … Parce que, entre nous, vous donnez beaucoup de grains à moudre à cette fameuse « extrême droite » que vous feignez de haïr si ardemment mais dont vous légitimez pourtant l’existence par vos actions et prises de positions.

Ensuite, maintenant que j’y pense, il faut avouer que nous vivons tout de même au sein d’une civilisation fantastique. En ce moment, dans le monde, sévit la famine, les ravages de certaines maladies, l’obscurantisme religieux qui se métastase dans nos terres comme sur les terres étrangères, il y a le trafic d’êtres humains, l’esclavage, la mortalité infantile, les nombreuses guerres effectuées par des dirigeants étrangers comme par les nôtres, nous avons l’organisme du FMI qui appauvrit des populations et cela, ce n’est qu’en dehors de chez nous (et encore !), parce qu’au sein même de nos pays, nous avons un grand nombre de SDF, de personnes incapables de se soigner, de lire et d’écrire, des personnes agressées, violées, traumatisées et là où nous pourrions militer, lutter pour de véritables causes, tous ensemble, sous la même bannière, nous avons à la place nos pseudos défenseurs des opprimés qui préfèrent effectuer des ségrégations et lutter contre des déguisements et la couleur des sparadraps …

N’oublions pas non plus le rôle du déguisement de Halloween qui est, certes, de faire peur mais aussi d’être original et pour certains de faire de l’humour ; il n’a pas pour utilité de dénigrer ou porter offense à des groupes de personnes mais de s’échapper des absurdités et horreurs de l’actualité, de notre monde actuel. Ce pourquoi des gens se déguisent en terroriste islamiste, en personne du KKK, en prêtre pédophile, en esclavagiste, en gangster (ou politicien …), en féministe, bref à chacun son costume et ses raisons.

Alors, oubliez toutes ces personnes à l’esprit victimaire et aux revendications infantiles, liberticides et absurdes.
Déguisez-vous comme bon vous semble ; si vous êtes noir et que vous souhaitez vous déguiser en une personnalité, personnage blanc faites-le et inversement, oubliez ces concepts de « blackface », « whiteface » et grimez-vous comme vous le désirez, parce que, même si vous vous déguisez de la manière la moins « offensante », il y aura toujours des personnes pour vous critiquer, vous rabaisser, vous dénigrer et vous juger. Alors oubliez ces ânes et, en l’espace d’une nuit, oubliez vos soucis et marrez-vous avec vos amis.

  • Sécurité et conseils :

Mais maintenant, changeons de sujet et passons à ce qui est réellement important et ce qui devrait être mis en avant, parlons sécurité.
Parce que fêter Halloween dignement, c’est aussi veiller à ce que la journée et la soirée se déroulent sans problème et sans catastrophe autant pour nous adultes que pour les enfants.

https://www.lejdc.fr/nevers-58000/loisirs/les-consignes-pour-une-soiree-d-halloween-en-toute-securite-pour-ceux-qui-se-deguisent-mais-aussi-pour-les-autres_13673340/#refresh

Personnellement je rajouterai cette information : évitez vos voisins spécialistes des mauvaises « blagues » et trop « immatures ». Des individus distribuant des bonbons « piégés », on y a droit chaque année …
Enfin, comme précisé dans le second encadré, gardez toujours vos enfants en vue car les monstres et autres croquemitaines n’existent pas que dans le domaine de la fiction …

  • Petites propositions pour passer une bonne soirée :

Enfin, si vous passez la soirée à la maison, voici deux petites propositions de films pour vos enfants et jeunes adolescents :

  • L’étrange Noël de Monsieur Jack
  • Sleepy Hollow : la légende du cavalier sans tête

Quant aux adultes qui souhaitent frissonner, les choix ne manquent pas, que ce soit au niveau des classiques tels que la saga Freddy, Jason, Conjuring, Hannibal, Insidious, Rec, Alien, Predator, etc. comme au niveau du cinéma indépendant qui regorge de petites pépites.
Je vous laisse deux chaînes Youtube que j’affectionne et qui vous aideront à effectuer votre choix ou à réfléchir sur notre amour de ces œuvres horrifiques et à appréhender leur univers.

Azz L’epouvantail – Belge fort sympathique mais attention aux spoilers
ALT 236 – Excellente chaîne que je vous conseil

N’hésitez pas à mettre en commentaire des propositions de films, séries, chaînes Youtube que vous estimez et traitant de ces sujets.
Je vous souhaite à toutes et à tous, de gauche comme de droite, progressistes ou non, quelle que soit votre ethnie, à passer un excellent Halloween avec votre famille, vos amis, votre chérie ou chéri ou seul emmitouflé(e) sous les draps de votre lit, frissonnant de plaisir en visionnant un bon film.

Prenez soin de vous ami(e)s de la Liberté de Pensées.
Si cet article vous a plu, likez, partagez la bonne parole et abonnez-vous car de nombreux autres articles suivront.

Liberté de Pensées

Sources :

Définitions :

Conseils de sécurité pour la fête de Halloween :

We’re a culture, not a costume :

Exemples de polémiques concernant le costume à Halloween :

Déguisements oppressifs articles et critiques :

Chaînes Youtubes citées :

Image d’illustration :

1 réflexion sur « Rub’Actu : Halloween et les fragiles »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close