Coup de Gueule : Bruxelles, ville sacrifiée

Coup de gueule pour réagir au rassemblement des « Black Lives Matter », du dimanche 07 juin 2020 à Bruxelles.

Vous l’aurez remarqué, nous subissons actuellement une offensive communautariste de grande ampleur.
Pourquoi ? Pour le meurtre d’un afro-américain par un policier aux USA. Voilà la raison de ces manifestations qui, aux dernières nouvelles, ne se sont déroulées qu’en Occident. Il est vrai que la condition des personnes noires est fantastique dans les autres pays du globe dont, paradoxalement, en Afrique ainsi que chez nos amis du Moyen-Orient et d’Asie ; c’est fort connu…

Plus facile pour nos amis bien-pensants de jouer les résistants en Occident qu’en Mauritanie visiblement …

Ces rassemblements et émeutes font donc suite à la mort de George Floyd qui est, soyons honnêtes, visiblement injustifiée.
Il avait un casier judiciaire, il paraîtrait aussi qu’il connaissait le policier qui l’a tué mais, de toutes les manières, les Etats-Unis sont – en théorie – un état de droit, il méritait donc un procès et non de mourir étouffé.
Cependant, je ne m’étalerai pas davantage sur ce meurtre, pas au sein de cet article en tout cas, parce qu’entre les médias et politicards qui instrumentalisent l’événement pour leur agenda idéologique et les citoyens qui inondent les réseaux sociaux de leur moraline et de désinformation, il est clairement trop tôt pour analyser « l’affaire George Floyd ». Cette rédaction se limitera donc à la manifestation de Bruxelles.

Le COVID-19 et l’irresponsabilité de Monsieur Philippe Close.

Monsieur Philippe Close a autorisé la manifestation « Black Lives Matter » alors que nous sommes toujours – censés être – sous la menace de l’épidémie du coronavirus. Cette autorisation du bourgmestre socialiste ne va en aucun cas aider à la prise au sérieux du danger que représenterait cette maladie. Vous noterez que j’utilise le conditionnel parce que nous sommes, au vu des circonstances, en droit de nous poser la question ; le COVID-19 est-il une mauvaise blague de nos gouvernements ? Et si cela n’est pas le cas, pourquoi Monsieur Close a-t-il courbé l’échine face aux demandes des communautaristes ? Le Parti Socialiste est-il prêt à sacrifier des belges et à replonger le pays dans une crise sanitaire pour des revendications communautaristes ? De deux choses l’une : soit M. Close est irresponsable et met sciemment en danger la vie des citoyens, soit le coronavirus ne représente pas ou plus un danger sérieux.
Par honnêteté, j’ai aussi réfléchi à d’autres raisons comme le fait que le bourgmestre de Bruxelles aurait fini par accepter les revendications de BLM parce qu’il avait peur qu’une manifestation sauvage ne se crée en réponse à son refus et qu’il préférait, dès lors, accepter un « rassemblement » afin de contrôler au mieux la situation.
Néanmoins, si tel est le cas, cela signifie que les populations étrangères et leurs revendications sont devenues tellement importantes à Bruxelles que même les politiciens se voient obligés d’abdiquer et de mettre en jeu la vie de l’ensemble des citoyens et de l’économie du pays durant une crise sanitaire pour des raisons communautaires.
Ensuite, j’ai aussi réfléchi à cette hypocrite excuse pour autoriser cette manifestation qu’est : « le respect des valeurs démocratiques ». Pourquoi est-ce hypocrite me demanderez-vous ? Simplement parce que, arrêtons cette comédie, nous savons pertinemment que le prétendu « respect de la démocratie » est une excuse à géométrie variable. Nous vivons tout de même dans un pays où des sans-papiers étrangers peuvent manifester et exiger de devenir des citoyens quand, à l’opposé, des honnêtes citoyens belges se voient refuser de se rassembler pour oser montrer qu’ils ne veulent plus de l’immigration. Et je ne disserterai même pas sur cette aberrante et totalitaire existence du « cordon sanitaire ».
Bref, une démocratie, une liberté d’expression à la carte.
Je suis par ailleurs persuadé que si un groupe aux idées « conservatrices » ou non-progressistes souhaitait se rassembler à Bruxelles, Monsieur Close serait le premier à parler « d’extrême droite », de « fascisme » et interdirait dès lors ce rassemblement avec l’excuse de la crise sanitaire …

Je m’attends, évidemment, à ce que certaines personnes me disent que les manifestants portaient des masques (covid), qu’ils respectaient les mesures de distanciations sociales et que c’était une « action statique ».
Je leur répondrais que c’est faux.
Premièrement, les images et vidéos prouvent clairement qu’il n’y a aucune distanciation qui est respectée. D’ailleurs, à ce propos, des représentants de partis politiques belges dont celui du PS ont, eux aussi, manifesté et ils n’ont apparemment pas compris le concept de « distanciation sociale »…

Deuxièmement, les masques ont-ils été portés par chaque manifestant ? Sans oublier que le masque réduit, certes, la probabilité de contamination mais le risque de propagation de la maladie demeure tout de même présent.
Et troisièmement, on oblige les cafetiers, restaurateurs et commerçants à limiter les places disponibles à l’intérieur de leur établissement parce que ce sont des endroits clos mais on autorise en parallèle une manifestation regroupant 10.000 individus rien qu’à la Place Poelaert ? On me rétorquera alors que la place est un espace « ouvert » mais je n’accepte pas cet argument car, à votre avis, comment les manifestants sont-ils arrivés sur le lieu du rassemblement ? Simple, un certain nombre sont venus à pied, à vélo ou en voiture, assurément, mais les autres sont venus en bus, métro ou en train …
Sachez d’ailleurs, chers lecteurs, que l’humble rédacteur que je suis, s’est rendu récemment à Bruxelles et je peux vous assurer qu’à l’intérieur du train, l’exigence du port du masque est très loin d’être honorée.
Il est tout de même ironique de constater que c’est la Flandre qui a respecté, ici, les décisions prises par le fédéral …
Conclusion, dans tous les cas, ce rassemblement est la preuve qu’il y a un très gros problème à Bruxelles au niveau politique mais aussi au niveau communautariste… Et encore, je ne parlerai pas ici de la problématique de l’américanisation de notre société et de l’influence des lobbys, dont BLM, sur nos politiciens, institutions, médias et de notre société car il y aurait bien trop à dire mais, ne vous inquiétez pas cher lecteur, je m’y attellerais bientôt.

Commerçants sacrifiés, indigénistes récompensés.

En ce beau dimanche de juin, devait avoir lieu la procession et le « combat » de la Ducasse de Mons, événement qui joui d’une popularité certaine et qui fait le bonheur, évidemment, des montois mais aussi, et surtout, des restaurateurs, cafetiers et commerçants.

Malheureusement, tout a été annulé pour respecter les mesures prises par le gouvernement dans le cadre de la crise sanitaire en réponse à l’épidémie de COVID-19.
Bien que cette décision soit déplaisante, elle reste compréhensible lors d’une situation comme celle que nous connaissons actuellement.
Qu’elle n’a donc pas dû être la surprise pour les commerçants et le secteur HORECA de Mons, mais aussi de Belgique en général, lorsque Monsieur Close, bourgmestre socialiste de Bruxelles, a donné son accord pour le rassemblement des BLM au sein de la capitale belge.
Imaginez les commerçants montois qui ont non seulement perdu beaucoup d’argent durant cette crise du coronavirus mais qui, en plus, perdent les recettes de la Ducasse ; cette décision de M. Close doit donc être d’autant plus amère pour eux. Mais pensons aussi aux commerçants belges dans leur globalité à qui le gouvernement impose des mesures drastiques réduisant considérablement leurs recettes, amenant certains à ne plus pouvoir payer leurs factures ni leurs employés et à être terrifiés quant à l’avenir qui se dessine pour eux et leur entreprise, sans oublier ceux qui auront déjà fait faillite et ce alors que, d’un autre côté, on autorise des milliers de personnes à se rassembler à Bruxelles … Que doivent-ils penser ? Et que doivent penser les citoyens à qui on exige, entre autres, de ne voir qu’un nombre strict et restreint de personnes par semaine ? Pourquoi respecteraient-ils les mesures de confinement lorsque ils voient ces rassemblements racialistes autorisés ?
Une nouvelle fois, nous nageons en pleine hypocrisie.

Les casseurs :

Evidemment, les manifestations se sont soldées par des casseurs issus de la « richesse culturelle » de notre pays et nos forces de police se sont fait agresser.
A ce propos, quelle triste image que de voir nos forces de l’ordre, qui n’ont désormais plus de « force » et « d’ordre » que le nom, être pourchassées et insultées par des énergumènes qui n’ont manifestement de « belge » que les papiers en leur possession.
Toutefois, je soutiens et j’applaudis la police, il faut beaucoup de patience, de sang-froid et une certaine force d’esprit pour subir sans broncher le lynchage quotidien dont elle fait l’objet dans les médias et réseaux sociaux sans compter les politiciens qui, avides des faveurs communautaires, jettent et abandonnent les policiers – envers qui ils ont pourtant une responsabilité – au milieu de l’arène, n’hésitant pas à mettre une cible dans leur dos.

A savoir que cette arrestation fait suite à un appel pour « vol avec violence commis en bande »…

Nous en sommes tout de même arrivés au stade où toute action et déclaration d’un policier pourra et sera retenue contre lui et l’ensemble de ses collègues.
Sincèrement, les policiers ont mon respect. Entre les horreurs auxquelles ils sont confrontés, le danger terroriste et communautariste, la mise en danger de leur famille à l’heure où le « camp du bien » dévoile sur les réseaux sociaux les adresses et écoles des enfants des gens qu’ils prennent pour cibles, le chagrin des victimes et de leurs proches à encaisser, le lynchage médiatique et politique, les responsabilités, etc.
Oui, il y a des pourris au sein des forces de police – comme au sein de tout corps de métier – mais la majorité des autres policiers, et ils se reconnaîtront, effectuent un travail difficile, parfois ingrat mais nécessaire et ce? avec brio ; ils ont tout mon respect et mes encouragements.
Pour en revenir aux commerçants, quelle décadence et lâcheté de s’en prendre à eux, d’autant plus après tout ce qu’ils ont subi comme difficultés ces dernières années et toutes les épreuves qu’ils auront encore à surmonter dans les mois et années à venir? ne serait-ce que du point de vue économique ; détruire leurs vitrines et voler leurs marchandises est une véritable honte !

Concernant les arrestations effectuées, il est fort à parier que les coupables jouiront de l’impunité qui caractérise nos sociétés et qu’ils seront vite libérés. En outre, nous pouvons gager qu’ils ne seront pas solvables … Je me demande, par ailleurs, si Monsieur Close portera assistance à l’aide de ses propres deniers aux victimes des conséquences de sa prise de décision d’autoriser la manifestation, mais je ne me fais guère d’illusion. Soyons certains qu’il utilisera l’adage préféré des socialistes : « ne vous inquiétez pas c’est gratuit, c’est l’Etat qui paye » …

Une nouvelle fois, ce sera aux victimes d’assumer les conséquences des actes et choix des irresponsables cachés au sommet de leur tour d’ivoire …

Voilà, il y a encore tant à dire mais il ne faut pas abuser des bonnes choses.

Je terminerai cette rédaction en vous signalant qu’en ce moment, le racisme antiblanc ne cesse de croître.
Ce qu’il s’est passé aux Etats-Unis a amplifié un phénomène déjà fort récurrent mais qui, pourtant, est, au pire renié,au mieux tabou.
Des chasses à l’homme et à la femme blanche ont lieu en Belgique comme en France ; l’Histoire, les traditions des « blancs » sont aliénées, criminalisées et modifiées voire supprimées en faveur des exigences des allochtones. Nos enfants sont biberonnés à la haine de soi pour la simple raison de la couleur de leur peau et nos médias populaires, politicards progressistes et sociologues de kermesse ne cessent de faire du « blanc » le bouc émissaire des problèmes de ce monde.
Toutefois, inutile de m’éparpiller, je traiterai du sujet par des faits, des cas concrets, à l’aide de la science et je retournerai la morale à géométrie variable de nos amis bien-pensants contre eux et leurs idéologies. Je disserterai donc sur le sujet lors de prochaines rédactions.
Bien entendu, en lisant ces lignes et en voyant le terme « racisme antiblanc », certain glousseront mais cela n’est pas grave ; comme on dit : la bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe …

Merci de m’avoir lu.

Prenez soin de vous, de votre famille et de votre patrie.

Liberté de Pensées

Sources :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close